Rechercher
  • Françoise ROUET

Assemblée Générale : Discours du Président


Légende du Colibri


« Un jour, il y eut un immense incendie dans la forêt. Les animaux terrifiés assistaient impuissants au désastre. Tous, sauf le petit Colibri qui s'activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment le tatou agacé par cette agitation dérisoire lui dit : Colibri tu n’es pas fou ! ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! et le colibri lui répondit : "Je sais …. Mais je fais ma part"


Que nous apprend cette légende ?


Plutôt que de ne rien faire face aux problèmes environnementaux, sociaux ou économiques actuels parce que l’on se sent impuissant ou que l’on pense que la solution doit venir des autres, on peut agir avec ses compétences, à son échelle… Et même si pris isolément nos actes semblent dérisoires, c’est grâce à la somme des colibris que les choses changent.

Moi, en tant que Président de la CPME65, je suis entouré de colibris. Aussi, je souhaitais en introduction de mon Rapport moral leur rendre hommage et mettre en évidence leur dévouement. Au travers eux c’est tout le combat syndical qui s’exprime, c’est tout l’accompagnement que nous apportons aux TPE/PME des Hautes-Pyrénées. Plus de 50 mandataires bénévoles sont à vos côtés et sont à votre écoute.


La CPME est une organisation patronale qui pèse. Nous sommes présents sur tout le territoire national, au travers de 117 unions territoriales, départementales et régionales. Elle rassemble également plus de 110 fédérations professionnelles ; artisanat, commerce, industrie et des services. Nous sommes la première organisation patronale en nombre d’adhérents ; 243 397 entreprises exactement, avec et pour chacune d’elle, la CPME ne cesse de multiplier ses efforts et son accompagnement. L’entreprise est un pilier majeur de la société française, elle participe à la création de richesse, fournit du travail, contribue largement au financement de la protection sociale et constitue un lien social irremplaçable. Pour autant, elle ne peut à elle toute seule, réglée l’ensemble des problèmes, elle ne peut non plus se soustraire à son environnement et à ses évolutions ; transition écologique, insertion par le travail et transition numérique offrent, par exemple, autant d’opportunités qu’elles ne recèlent de difficultés potentielles pour les entreprises.


Faire de bons choix en tenant compte de la réalité des entreprises sera donc déterminant pour l’avenir de notre tissu économique ; en se souvenant toujours qu’une PME n’est pas une grande entreprise en modèle réduit.

Autre point clé, alors que les entreprises peinent à recruter, le travail mérite de retrouver la place centrale qui est la sienne ; redonner goût au travail c’est lui redonner tout son sens et sa valeur pour parvenir à une juste rétribution, sans pénaliser la compétitivité des entreprises.

Les entreprises ont un rôle à jouer, à la place qui est la leur, elles y sont prêtes, si on leur offre un cadre adapté à leur développement ; en encourageant la prise de risque et en simplifiant la vie des entrepreneurs ; inciter plutôt que de pénaliser.

Ces principaux points sont le sens des propositions que forte de ses 243 000 entreprises adhérentes, employant plus de 4 millions de salariés, la CPME formule pour la prochaine mandature.


Pour revenir plus précisément sur la CPME des Hautes-Pyrénées, vous avez pu voir l’ensemble des activités que nous avons conduites auprès des TPE/PME du département ; plus encore en 2022, nous reprendrons notre bâton de pèlerin pour aller les rencontrer au plus près de leurs bassins économiques et là où elles sont implantées.


Nous sommes à l’heure actuelle près de 150 entreprises adhérentes réparties sur l’ensemble du territoire des Hautes-Pyrénées, c’est également l’adhésion de plusieurs branches professionnelles : l’UMIH, la Fédération du Bâtiment, Mobilians (ex CNPA), le commerce non sédentaire, l’UIMM et différentes associations comme celle du Commerce de Lourdes, du CREF65, du CREPI et bien d’autres encore devraient d’ailleurs en 2022 nous rejoindre.

Nous portons donc une grande et magnifique responsabilisé de cette représentativité départementale, régionale et nationale.


Permettez-moi de mettre en exergue quelques-unes de nos actions ;


Tout d’abord, My CE, notre plateforme informatique qui permet aux dirigeants et à leurs salariés de pouvoir bénéficier d’un panel de prestations dîtes ludiques à des conditions tarifaires très préférentielles et exceptionnelles ; il s’agit là d’un groupement de comités d’entreprise partageant un seul et même objectif, celui d’offrir toujours plus de social à leurs salariés au travers leur adhésion à la CPME.


C’est aussi en 2022, notre participation active aux élections consulaires avec un résultat dans chacune d’entre elles particulièrement exceptionnelle et qui renforce encore davantage le positionnement des petites et moyennes entreprises de notre département dans ces chambres consulaires.


C’est également à partir d’une orientation souhaitée par la CPME nationale, la création d’un programme d’actions ciblées, pour valoriser et fédérer les femmes dirigeantes du territoire, mais aussi pour accompagner les chefs et cheffes de PME, dans une approche globale des sujets de mixité et d’égalité professionnelle.

Et c’est ainsi qu’en 2021 est né : EQUITAF


J’ai souhaité pour terminer ce rapport moral faire un focus sur la situation de l’ensemble de la filière - tourisme – de Lourdes qui connaît une situation économique financière et sociale sans précédent du fait des conséquences de la crise sanitaire et dont les perspectives de reprise de l’activité à un niveau satisfaisant s’avèrent malheureusement plus lointaine que prévues.

Votre CPME a participé activement comme d’ailleurs beaucoup d’autres acteurs économiques de ce département à trouver où proposer des solutions pour passer le cap d’une situation de court terme qui constitue une passe dangereuse, pour ne pas pouvoir profiter pleinement de cette fabuleuse opportunité de moyens que représente le Plan Avenir Lourdes.


J’ai moi-même demandé à notre Président national de la CPME, François ASSELIN, de mettre tout son poids et le poids de la CPME, pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur cette situation.


Bien m’en a pris ; puisqu’il l’a non seulement œuvré dans la recherche de solutions au niveau national, mais il est venu en personne soutenir notre bassin économique de Lourdes, lors de la dernière visite du Premier ministre.



Je souhaiterais terminer ces propos par le mot que vous connaissez, il faut continuer de « tricoter ensemble nos énergies » !!!


Je vous remercie. ‘’





0 vue0 commentaire